L'association
Accueil Actualité
L'association
Contact
La boutique
Histoire et Patrimoine
Le Modélisme
Trains Spéciaux
Les Expositions
Transports Urbains
Tribune Presse
Horaires Comités
Sites Favoris
Accès privé
L'association
© 2017 A.R.F. - Association des Amis du Rail du Forez - V 5.2

 

Historique de l’association                   Télécharger le bulletin d’adhésion

Fondée le 27 juin 1973, l'Association des Amis du Rail du Forez (ARF) s'est donnée pour objet la promotion du chemin de fer tant réel que miniature et des transports urbains. Installée depuis l'origine dans la gare de Bellevue à Saint Etienne, l'ARF, qui revendique aujourd'hui une soixantaine de membres à son actif, multiplie les activités. Outre les expositions, les sauvegardes de matériels (ferroviaires ou liés aux transports urbains), les recherches historiques, la visite d'installations et le modélisme, l'ARF organise régulièrement des trains spéciaux qui avec l'édition de livres et cartes postales constituent la seule ressource financière de l'association.

Dès le 25 mai 1975, utilisant les services de la 141 R 1187, dernière locomotive à vapeur du dépôt de Vénissieux et aujourd’hui pensionnaire du musée de Mulhouse, l’ARF va organiser son premier train spécial. Le parcours choisi les conduits de Lyon au Puy en Velay via Saint Etienne. Ce premier train est un franc succès puisque 650 personnes seront du voyage. Parallèlement, l'association (sur un souhait de la municipalité) demande à la SNCF la sauvegarde de la Pacific 231 K 82 alors stationnée à Dieppe. Après l'accord de la Société Nationale, la machine arrive à Saint Etienne le 21 janvier 1976. Longtemps garée sur un embranchement désaffecté, la locomotive subit les assauts du temps.  La K 82 attend des jours meilleurs sous la rotonde de Châteaucreux (elle même en sursis) . Nous continuons avec d’autres les interventions pour sa sauvegarde.

Malgré les difficultés d'organisation de plus en plus grande des trains spéciaux, liées pour l'essentiel aux coûts pratiqués par la SNCF, ceux-ci vont se succéder avec l'ambition pour l’ARF de faire découvrir ou redécouvrir le chemin de fer à leur clientèle. La plupart du temps grand public, les parcours amènent parfois l'ARF sur des lignes oubliées de tous. C'est ainsi qu'en 1992, un train spécial sera organisé sur les lignes de Saint Just sur Loire à Saint Just Saint Rambert, de Bonson à Saint Marcellin et de Montrond les Bains à Boisset le Cerizet. De même en 1997, l'ARF fera circuler un autorail sur la ligne de Roanne à Charlieu qui n'avait pas connu de voyageurs depuis 50 ans.

Dès qu'elle le peut, l'ARF utilise dans les trains spéciaux qu'elle organise, des matériels anciens, méconnus ou insolites. Ainsi en 1979, c'est la BB 56 (machine électrique) qui sera mise en service pour un voyage à destination de Bourg Argental et Annonay (ligne non électrifiée!) En 1993, c'est l'autorail panoramique X4208, propriété de l'association AGRIVAP qui est utilisé pour un voyage de deux jours qui ralliera Uzès à partir de Saint Etienne via Le Puy en Velay, Langeac, La Bastide et Nîmes et retour par la rive droite du Rhône. Côté vapeur, il est également à noter que l'A.R.F. est une des toutes premières associations à avoir utilisé les services de la 141 R 420 chère à André Rasserie. Nous avons fait 11 trains avec celle-ci.

Dans la vie des associations, certaines années comptent plus que d'autres. Après avoir fêté en 1977 avec le COPEF le 150ème anniversaire de la 1ère ligne de chemin de fer, c’est mars 1982 qui marque le 150éme anniversaire des premiers voyageurs. Une exposition en gare de Châteaucreux (modélisme, matériels anciens dont la C 145 Coupe-Vent PLM, la BB 9004 et la CC 7107) et des trains spéciaux avec la 230 G 353 vont occuper les membres de l'association.

2002 enfin marque les 175 ans de la 1ère ligne. Sur l’initiative de l’ARF une dizaine d’animations sont organisée avec encore la 141 R 420 de Clermont-Ferrand à St Etienne puis de St Etienne à Andrézieux (3 fois), des expositions de caricatures, de modélisme, sur l’histoire des chemins de fer, philatéliques (2) avec cachet spécial et bureau temporaire, des projections à la cinémathèque. La foire de St Etienne pendant 11 jours a célébré le chemin de fer avec la Marc Seguin sur une voie de 250 mètres posée pour l’occasion avec 2 gares PLM plus vraie que nature. La reconstitution de rails de la 1ère ligne et d’une salle d’attente d’époque côtoyait un simulateur de voyage et les plaques en marbre du centenaire sauvées in extremis par l’ARF.

2003, c’est les 30 ans de notre association. Nous organisons donc exceptionnellement un train spécial de 2 jours avec un autorail RGP et de plus , la rame personnelle du général De Gaulle. Ce voyage nous a conduit à Genève Eaux Vives (1ère sortie de France pour un voyage ARF) où nous avons été reçu dans les tramways historiques de l’AGMT. Ensuite direction Le Fayet et le TMB qui nous conduit à St Gervais et le lendemain au pied du Mont Blanc.

2004 a bien failli ne pas voir de train spécial ARF. Après 3 refus de la SNCF, nous organiserons le seul  adieu aux turbotrain RTG le lendemain de leur retrait d’exploitation. Nous emmènerons 200 personnes de St Etienne au Puy.

Côté modélisme, l’ARF se dote de multiples réseaux construit par les jeunes (et les moins jeunes). Le premier d'entre eux est installé dans les locaux de la gare de Bellevue. Fortement automatisé, ce réseau ne survivra pas à la réduction des locaux imposée par l'implantation d'une banque. Le second réseau, modulaire, et comprenant un triage, permet à l'association d'être présente dans de nombreuses expositions. La défaillance générale de l'électronique de régulation du trafic va pousser les modélistes à mettre en chantier un troisième réseau, lui aussi modulaire dont la réalisation se termine actuellement, avec une commande informatique. Ce réseau de neuf mètres par neuf a été présenté avec grand succès pendant 11 jours à la foire de St Etienne en 2002.

En matière de préservation de matériels ferroviaires, l'activité de l'association s'est concentrée sur les installations fixes, faute de pouvoir préserver du matériel roulant. Ainsi en 1997, profitant de l'automatisation de la ligne Roanne - Saint Etienne, l'A.R.F. a préservé les installations du poste d'aiguillage de Vendranges ainsi que certains signaux mécaniques. Côté transports urbains, l'association a sauvegardé deux trolleybus Vetra respectivement de type V.C.R. et V.A.3 B.2 et ne désespère pas de les voir circuler à nouveau un jour pour des déplacements touristiques à travers la ville. Nous avons également sauvé des dés en pierre et des coussinets des 1ère lignes ainsi que des bornes kilométriques (PK).

L’ARF a fêté l’an 2000 en devenant éditeur du livre « La Loire berceau du rail Français » écrit par Jean-Claude Faure et Gérard Vachez. Cet ouvrage, préfacé par Pascal Clément, Président du Conseil Général, raconte l’histoire de la naissance du chemin de fer Français dans notre département. Premier livre sur le sujet, il décrit également les nombreuses « premières » ferroviaires  dont notre département peut s’enorgueillir. L’ARF, depuis 30 ans a édité également 10 séries de cartes postales soit près de 100 sujets différents allant des premiers tramways stéphanois à nos derniers trains spéciaux.

Les interventions de l’ARF ont enfin abouti pour l’inscription à l’inventaire des monuments historiques du pont du Bois Monzil, plus ancien ouvrage ferroviaire d’Europe continentale. Nous sommes également intervenus victorieusement pour la conservation de l’abri de quai PLM de la gare de St Victor-Thizy et de la tombe de Moisson-Desroches à Montbrison précurseur des chemins de fer.